Accueil
Page 1
les locatios
reglementation
paludisme
janvier
histoire
fête des femmes
fête des hommes
sempe kaloon
la royauté
le kankouran
les fétiches
aller à Kaf
réceptifs
aller à Boko
hillol
les bolons
sculteurs
le carnaval
vente de maison
les locatios
culture du riz
le palmier
le village
pecheurs
Page 37
liens

Les fétiches

Les fétiches sont encore consultés et redoutés chez les Karones, moins à Kafountine car la majorité de la population est étrangère au village, Lébous, Cerrer, wolofs, mandingues, Peuls, Manjacques, Diolas, Balantes, Soussous venus de Guinée Bissaü et la liste est loin d'être close. Cette pratique animiste est encore très vivace dans les îles. Toutes les religions sont représentées: les animistes, les musulmans et les chrétiens, consultent leur fétiche. D'ailleurs lorsqu'un Karone de Kafountine a un problème il retourne dans son village d'origine le consulter, mais il peut aussi aller en consulter un autre plus spécialisé dans l'affaire qui l'occupe.


Qu'est-ce que le fétiche

Ce sont les mânes des ancètres d'une ou quelque fois plusieurs familles  au sens large, c'est à dire de  toutes les familles portant le même nom . Il est servi par le plus ancien. Le lieu de culte est situé en général dans la brousse, il n'y a pas de représentation humaine, pas de statuette, juste parfois quelques coquillages, l'endroit peut être délimité par quelque kembos (piquets) sur un ou deux m². certains ont une spécialité.

Le fétichisme

Cérémonie du kawaasen auprès du Téwaat de Hillol

lors des initiations

Le demandeur doit apporter des ofrandes qui varient en fonction de l'importance de celle-ci: vin de palme, volaille, chèvre, boeuf et doit se présenter torse nu Entouré de l'ancien qui fait office de célébrant et d'un certain nombre de témoins, il expose sa demande ou ses griefs, l'ancien invoque alors les ancêtres en les appelant un à un par leur nom et à chaque nom prononcé il verse à l'aide d'un gros coquillage du vin de palme sur le sol en offrande. Ensuite, là où il a versé le vin, il frotte le sol avec le doigt pour recueillir un peu de boue et marque l'homme au front, derrière les oreilles, aux plis des coudes et des genoux, au nombril et dans le dos.


Liste des fétiches des îles karone et du Bliss

Téloos à Boune

 Kapethy à Hillol (Demba)

Pathjine à Boko


Liste des fétiches de Hillol

Thiala Kal

Kulink (refuge)

Kahitone

Tijifalone (Coly, Diédhiou, Djiba)

TiThji wate

Tewaat (Diabang)

Tikamounck

TiThiakal

Essanthiome

Kakopole

 Kaasso Thjiminthieune

Ti Kalack

Ti Himantakalou

Ti Kantouck

Histoire de fétiche

Fin 2007, début 2008, j'ai oublié la date exacte, dans la soirée, le griot du village était chez lui lorsqu'on frappe à la porte, il va ouvrir et se trouve nez à nez avec un individu, grimé et armé d'un couteau qui le menace et lui demande de l'argent. Le griot lui donne ce qu'il a (peu de chose, la valeur de quelques euros), satisfait, le voleur se sauve. Le lendemain le griot qui n'a pas digéré cette agression prend une pirogue et retourne dans les îles à Kaïlo, son village d'origine, raconter sa mésaventure au fétiche. Peu de temps après son retour à Kafountine on frappe de nouveau à sa porte, il se trouve devant un individu qui lui déclare être celui qui l'a agressé. Assez interloqué le griot lui demande de se rendre à la gendarmerie distant de 30 kms, et que lui-même s'y rendra plus tard car pour l'instant il est occupé. Quelques heures plus tard lorsqu'il se rend à la gendarmerie, il retouve son agresseur en train d'être interrogé et lorsqu'on lui pose la question de savoir pourquoi il est venu se constituer prisonnier, la seule réponse obtenue est "je ne sais pas..."