Accueil
Page 1
les locatios
reglementation
paludisme
janvier
histoire
fête des femmes
fête des hommes
sempe kaloon
la royauté
le kankouran
les fétiches
aller à Kaf
réceptifs
aller à Boko
hillol
les bolons
sculteurs
le carnaval
vente de maison
les locatios
culture du riz
le palmier
le village
pecheurs
Page 37
liens

La culture du riz

A partir du 15 aout jusqu'en septembre, le riz en pépinière est prêt, les pluies ont bien rempli les rizières, le temps est venu de les préparer. Refaire les digues et surtout former les billons à l'aide du kadiendo sur toutes les surfaces cultivées

"Pousser" le kadiendo est un exercice pénible qui se répète jours après jours, car les surfaces cultivées sont importantes

Parfois, même les enfants sont de la partie, sur une surface adaptée à leur âge, de quoi s'exercer à leur futur travail.

le kadiendo

L'outil de base du diola, parfaitement adapté à sa fonction. Dès les premières pluies il est utilisé sur sol ferme pour former les billons sur lesquels seront semés le mil, pépinières de riz, maïs, arachides etc...Plus tard lorsque les pluies auront bien rempli les rizières, il sera encore utilisé pour leur préparation, toujours sur billons. Il est constitué en trois parties : d'abord une plaque d'acier mis en forme par le forgeron, ensuite une pièce de bois sculptée de forme tout à fait particulière, le tout est prolongé par un long manche de trois mètres solidement ligaturé.

Le repiquage, épis par épis, parfois sur plusieurs hectares... De quoi décourager les plus braves, le travail des femmes

Tout est terminé, il n'y a plus qu'à attendre la récolte

Fin novembre, début décembre, dans les rizières le travail des femmes a commencé. Cette année la récolte sera bonne car les pluies ont été bien réparties et relativement abondantes.

Souvent, comme ici les épis sont cueillis un à un. Une autre méthode, peu utilisée, consiste à couper la paille avec une faucille, cette façon de faire oblige à battre les épis sur place pour séparer la graine.

Pendant ce temps les femmes battent quelques épis pour en séparer les grains et les décortiquer

C'est prêt, il ne reste qu'à agrémenter d'un peu d'huile de palme et de quelques poissons pêchés au filet par le plus grands des enfants dans le bolon tout proche.

Après le repas, le travail a repris, le soir les grosses bottes d'épis seront mises à l'abri des animaux sous des épineux pour être transportées ultérieurement.